Casablanca, une destination touristique moderne au Maroc

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Casablanca est la plus grande ville du Maroc située sur l’océan Atlantique et a été calqué sur la ville de Marseille par les Français dans les années 1920. Elle est la capitale de la région du Grand Casablanca et est le principal capital économique, la base navale principale et touristique dotée d’une sélection de meilleurs hotel casablanca de luxe.

Il est, cependant, pas la capitale administrative et politique du pays. Casablanca StadIt est situé dans le cœur de l’Utile Maroc qui est la zone la plus fertile du Maroc ainsi que d’une importante source de richesses minérales. Il est l’un des ports les plus achalandés au Maghreb. Il a été le développement rapide de l’époque du protectorat français et il a augmenté beaucoup plus grande que Marseille. Il semble que n’importe quelle autre ville européenne et avant d’aller au Maroc simples ne visualiser quoi que ce soit. Ce serait une visite étonnante pour vous.

Les visiteurs peuvent prendre un bus à Ain Diab, une petite plage côté banlieue. Certes, il pourrait ne pas être le plus propre des plages, mais il attire toujours une foule immense sur une base quotidienne. Il faut dire aussi que les foules sont surtout attirées ici en raison des différents clubs de plage. Ces clubs ont chacun piscines d’eau de mer, des restaurants et des cafés. Regardez un peu autour et si votre portefeuille peut manipuler, vous trouverez un club de plage plus cher avec courts de tennis et de volley-ball et même une discothèque.

Quelle que soit la taille de votre budget, vous pouvez trouver un endroit superbe pour profiter d’un repas à la Casa. Généralement considéré comme le meilleur endroit pour manger quand au Maroc, Casablanca dispose d’une grande variété de traditionnelle, fruits de mer et plats à emporter restaurants. Essayez de faire un tour par «Stella». Ce glacier aura 30 saveurs différentes à tout moment disponible pour vos tests.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »